Créer mon blog M'identifier

ne pas passer à coté cet été . A lire absoulument "Tiré à 4 épingles " Pascal Marmet

Le 29 juillet 2015, 15:57 dans Humeurs 0

Flirtant avec le fantastique ce nouveau roman de Pascal Marmet nous permet de suivre le parcours d'un adolescent atteint du syndrome de Peter Pan, véritable farfadet folâtre, immature, portant en effigie sur son tee-shirt le célèbre héros créé par J.-M. Barrie.

Mais outre Laurent, qui n'est pas son vrai nom, les autres personnages ne manquent pas non plus d'épaisseur.

Ainsi le commandant Chanel est un homme méticuleux, pointilleux, misogyne, même s'il recueille une gamine rencontrée dans le train qui le ramène de Colmar où il est allé récupéré des dossiers concernant le meurtre de l'ancien préfet auprès d'un collègue parti à la retraite, rigide, solitaire. Il habite un vieil immeuble promis à la démolition mais plein de charme. De plus il joue du piano, mais c'est anecdotique. Ce qui l'est moins réside en ses préjugés envers les femmes, or il sera amené à réviser ses jugements, ses auxiliaires stagiaires commissaires se montrant particulièrement perspicaces et efficaces.

Albane Saint-Germain de Ray, dont on apprendra qu'elle a été trois fois mariée, et trois fois veuve, y'en a qui n'ont vraiment pas de chance, est une femme énigmatique, parfois inculte parfois au contraire très cultivée, belle et vulgaire, jouant sur les contrastes. 

Michalon Juin 2015 18 eur version papier

12,99 eur version numérique

tiré à 4 Epingles Pascal Marmet Michalon un vrai polar parisien.....

Le 29 juillet 2015, 10:04 dans Humeurs 0

j'avais déjà chroniqué le roman du café de Pascal marmet

Et cette année mon auteur préféré change de registre pour mon plus grand bonheur je dois dire

 

le roman du café un vrai coup de cœur littéraire

Le 6 mars 2014, 18:36 dans Livres 0

Ce fut un grand plaisir de retrouver l’écriture si fluide de Pascal Marmet dans Le Roman du café !

A travers Julien, son grand-père et Johanna, on suit l’histoire du café de sa découverte à nos jours. Julien, jeune adulte aveugle, est licencié par son grand-père torréfacteur suite à une comparaison entre les dosettes Nescafé et le parfum Shalimar.

Julien décide de partir au Brésil, pays grand producteur de café avec son amie d’enfance Johanna. Au fil du voyage, la petite graine n’a plus de secret pour nous ! Entre sa découverte, son importation et exportation, les façons de la torréfier, les différentes manières de préparer le breuvage brun/noir, son exploitation de plus en plus écologique, son prix… Tout nous est expliqué subtilement. On traverse les différents siècles avec passion.

Le fait d’avoir choisi un personnage principal aveugle permet au lecteur de découvrir le café grâce aux sens que Julien a le plus développé : l’odorat et le goût. Les paysages, senteurs, textures et formes sont tellement étoffés que le lecteur a l’impression d’être auprès de Julien ou de sentir et boire un bon café !

De plus, les personnages sont attachants (à part James qui représente le côté obscur du commerce de café), même le grand-père de Julien qui a un sursaut d’amour envers son petit-fils au crépuscule de sa vie. Il représente l’être humain dans toute sa complexité.

Enfin, j’ai apprécié le fait de donner aux lecteurs des adresses permettant d’aller déguster un bon café dans des lieux mythiques dont l’histoire nous est racontée ainsi que le petit clin d’oeil via Shalimar de Guerlain au Roman du Parfum (écrit aussi par Pascal Marmet) qui a été publié l’année dernière aux mêmes éditions.

-

 

 

Voir la suite ≫