Flirtant avec le fantastique ce nouveau roman de Pascal Marmet nous permet de suivre le parcours d'un adolescent atteint du syndrome de Peter Pan, véritable farfadet folâtre, immature, portant en effigie sur son tee-shirt le célèbre héros créé par J.-M. Barrie.

Mais outre Laurent, qui n'est pas son vrai nom, les autres personnages ne manquent pas non plus d'épaisseur.

Ainsi le commandant Chanel est un homme méticuleux, pointilleux, misogyne, même s'il recueille une gamine rencontrée dans le train qui le ramène de Colmar où il est allé récupéré des dossiers concernant le meurtre de l'ancien préfet auprès d'un collègue parti à la retraite, rigide, solitaire. Il habite un vieil immeuble promis à la démolition mais plein de charme. De plus il joue du piano, mais c'est anecdotique. Ce qui l'est moins réside en ses préjugés envers les femmes, or il sera amené à réviser ses jugements, ses auxiliaires stagiaires commissaires se montrant particulièrement perspicaces et efficaces.

Albane Saint-Germain de Ray, dont on apprendra qu'elle a été trois fois mariée, et trois fois veuve, y'en a qui n'ont vraiment pas de chance, est une femme énigmatique, parfois inculte parfois au contraire très cultivée, belle et vulgaire, jouant sur les contrastes. 

Michalon Juin 2015 18 eur version papier

12,99 eur version numérique