j'avais déjà chroniqué le roman du café de Pascal marmet

Et cette année mon auteur préféré change de registre pour mon plus grand bonheur je dois dire